CONTINUUM EDUCATIF

L' éducation à la sécurité routière, la prévention des risques routiers ...
L'auto-école La Clautre vous accompagne dans l' apprentissage de votre permis de conduire, mais aussi tout au long de votre vie de citoyen : c’est ce que l’on appelle le continuum éducatif.

website builder

L' EVALUATION

L'évaluation de départ est obligatoire avant toute inscription, sauf si vous ne passez pas l’épreuve pratique. 

L'évaluation de départ 

Mobirise

L'évaluation dynamique ! Les évaluations de départ effectuées en voiture sont généralement plus fiables et à privilégier dans la mesure où elles vous permettre de prendre contact avec votre futur enseignant et de voir si la pédagogie de l’auto-école vous convient. Elle permet de faire le point sur votre niveau, de déterminer le nombre d’heures dont vous aurez besoin pour obtenir le permis. 

L'évaluation informatique ! Des questions vous sont posées sur votre expérience pour évaluer vos connaissances et compétences. D’autres questions visent à évaluer votre implication dans votre futur apprentissage de la conduite. Des quiz élaborés à base de photos et de vidéos de situations réelles ont pour but de juger vos capacités visuo-spatiales, tandis que des vidéos interactives ont pour objectif de jauger vos capacités de perception, de compréhension et d’anticipation. Enfin, des exercices permettent de mesurer les temps de réaction. 
À la fin des tests, Eval+ donne un volume horaire qui tient compte de l’environnement de l’auto-école .

Mobirise

LE PROGRAMME DE FORMATION A LA CATEGORIE (B)

Pourquoi choisir l'auto-école La Clautre ?  Dans un soucis de transparence, nous allons vous évaluer avant de signer le contrat de formation.

La formation théorique
Elle porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d'un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur. 
Cette formation (entraînement au code) pourra être suivie dans les locaux de l’école de conduite avec un support média (DVD, Box), avec un enseignant ou via Internet (option). 
La formation théorique porte sur : 
- la vigilance et les attitudes à l'égard des autres usagers de la route ;
- les effets dus à une consommation d'alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite ;
- l'influence de la fatigue sur la conduite ;
- les risques liés aux conditions météorologiques et à l’état de la chaussée ;
- les usagers vulnérables ;
- les spécificités de certaines catégories de véhicules et les différentes conditions de visibilité de leurs conducteurs ;
- les gestes de premiers secours ;
- les précautions à prendre en montant et en quittant son véhicule ;
- le transport d'un chargement et de personnes ;
- la réglementation relative à l’obligation d'assurance et aux documents administratifs liés à l'utilisation du véhicule.

Les cours thématiques
Ils seront dispensés, dans les locaux de l'école de conduite, par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d'une autorisation d'enseigner en cours de validité. 
Les thématiques traitées sont les suivantes :
 
- les effets dus à la consommation d'alcool de drogues et de médicaments sur la conduite ;
- l'influence de la fatigue sur la conduite ;
- les risques liés aux conditions météorologiques et à l’état de la chaussée ;
- les usagers vulnérables ;
- la pression sociale (publicité, travail...) ;
- la pression des pairs. 

La formation pratique
Elle porte sur la conduite d'un véhicule et sur la sensibilisation aux différents risques routiers. 
Quatre compétences sont enseignées et doivent être acquises en fin de formation :
- maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul ;
- appréhender la route et circuler dans des conditions normales ;
- circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers ;
- pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.
Chaque compétence et sous-compétence sera traitée en abordant les points suivants :
 
- le pourquoi ;
- le comment ;
- les risques ;
- les influences de l'entourage· et du mode de vie de l'élève ;
- les pressions exercées par la société, telles que la publicité, le travail… ;
- l'auto-évaluation.


VALORISATION DE L’APPRENTISSAGE ANTICIPE DE LA CONDUITE

Pourquoi choisir la conduite accompagnée ? Plusieurs avantages :
- Acquérir d’avantage d’expérience avant l’examen du permis de conduire :
- Commencer la formation initiale en école de conduite dès l’âge de 15 ans :
- Augmenter ces chances de réussites à l’examen du permis de conduire (74% de taux de réussite pour la filière A.A.C. en 1ère présentation contre 55% par voie de l’apprentissage traditionnel) ;
- Réduire la période probatoire du permis à 2 ans au lieu de 3 ans ;
Si le titulaire du permis de conduire à bénéficier de l’apprentissage anticipé de la conduite et a suivi une formation complémentaire (entre le sixième et le douzième mois après l’obtention du permis de conduire), le délai probatoire de deux ans est réduit de six mois et le permis de conduire est majoré de trois points au terme de la première année du délai probatoire ainsi réduit. (Décret n° 2018-715 du 3 aout 2018).
- Passer l’épreuve du permis de conduire a 17 ans et demi (mais possibilité de conduire seul qu’à l’âge de 18 ans) ;
- Moins d’accidents au cours des premières années de conduite ;
- Tarif préférentiel sur l’assurance « jeune conducteur ».

Déroulement de la conduite accompagnée :
Pour commencer la conduite accompagnée il faut :
- Avoir obtenu le code de la route ;
- Avoir effectué les 22 heures de conduite minimum en auto-école ;
- Avoir validé la FFI (Fin de Formation Initiale) par son enseignant de la conduite ;
- Effectuer un rendez-vous préalable de 2 heures de conduite avec la présence de l’accompagnateur.

Phase de la conduite accompagnée :
- Parcourir, sur une durée de 1 an minimum, 3000 km avec un accompagnateur ;
- Effectuer 2 rendez-vous pédagogiques de 3 heures ;
- Le 1er rendez-vous pédagogique a lieu entre 4 à 6 mois après la FFI et le 2ième rendez-vous pédagogique a lieu après 3000 km parcourus.
Ces rendez-vous pédagogiques vont permettre aux jeunes conducteurs d’échanger et de débattre sur leurs premières expériences et sur les grands thèmes de sécurité routière.

Permis de conduire
Lorsque l’élève auras parcouru au moins 3000 kilomètres dans une période d’au moins 1 an, qu’il sera âgé au moins de 17 ans et demi, il pourra se présenter à l’examen pratique du permis de conduire. Il ne pourra conduire seul qu’à partir de ces 18 ans.

A Savoir :
- Les accompagnateurs doivent être titulaire du permis B depuis au moins 5 ans sans interruption, obtenir l’accord de l’assureur, être mentionné dans le contrat signé avec l’auto-école.
Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs en dehors du cadre familial.
- Toutes les règles du code de la route doivent être respectées comme par l’accompagnateur, ainsi que les limitations de vitesse qui s’appliquent aux conducteurs novices.
- Le jeune conducteurs A.A.C. ne peux pas conduire en dehors des frontières nationales.
- Vous devez respectés les limitations de vitesse qui s’appliquent aux conducteurs novices.
Attention : en conduite accompagné, toujours avoir le formulaire de demande de permis de conduire ou sa photocopie, le livret d’apprentissage et le document d’extension de garantie de l’assurance.
Seul le formulaire de demande de permis de conduire permet de justifier de la situation d’apprentissage de la conduite, en cas de contrôle par les forces de l’ordre.

Le disque « conduite accompagnée » doit être apposé à l’arrière du véhicule.



VALORISATION DE LA CONDUITE SUPERVISEE

Pourquoi choisir la conduite supervisée ? Plusieurs avantages :
- Acquérir d’avantage d’expérience avant l’examen du permis de conduire ;
- Augmenter ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire ;
- Acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser.
Quelles sont les conditions d’accès ?
On peut choisir la conduite supervisée
- Soit au moment de l’inscription à l’inscription à l’auto-école ;
- Soit après un échec à l’épreuve pratique ;
- Soit en cours de formation
Pour y accéder, il faut :
- Avoir 18 ans ;
- Avoir réussi le code de la route ;
- Avoir suivie une formation pratique avec un enseignant de l’école de conduite
 (22 heures minium) ;
- Avoir bénéficier d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière.
Après la phase de formation initiale le candidat doit :
- Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d’assurances sur l’extension de garantie nécessaire pour la conduite du ou des véhicules utilisé(s) au cours de la futur phase de conduite supervisée. Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d’assurances à avoir cette fonction. Il est joint au contrat de formation de l’élève, qui précise les obligations relatives à la fonction d’accompagnateur et les conditions spécifiques à la conduite supervisée, où à l’avenant au contrat de formation, si le choix de la conduite supervisée a été décidé après la conclusion du contrat de formation.
- Avoir obtenu l’attestation de fin de formation initiale (AFFI). Un exemplaire est transmis à la société d’assurances par le souscripteur du contrat de formation.
Après un échec à l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire, le candidat doit :
- Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d’assurances ;
- Avoir obtenu une autorisation de conduire en conduite supervisée. Un exemplaire est transmis, dès sa délivrance, à la société d’assurance par le souscripteur du contrat de formation.

Déroulement de la conduite supervisée :
- La conduite supervisée débute par un rendez-vous préalable en présence de l’accompagnateur et de l’enseignant. L’enseignant estime que l’élève est prêt à conduire avec son accompagnateur ; il dispense ses conseils aux deux parties pour pouvoir commencer la période de conduite accompagnée.

A Savoir :
- Les accompagnateurs doivent être titulaire du permis B depuis au moins 5 ans sans interruption, obtenir l’accord de l’assureur, être mentionné dans le contrat signé avec l’auto-école.
Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs en dehors du cadre familial.
- La durée du permis probatoire est de trois ans (comme pour la filière classique) : les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre trois and sans infraction avant d’en obtenir 12.
Si le titulaire d’un premier permis de conduire a suivi une formation complémentaire (entre le sixième et le douzième mois après l’obtention du permis de conduire),
 le délai probatoire est réduit d’une année et le permis de conduire est majoré de deux points au terme de la première année du délai probatoire
(Décret n°2018-715 du 3 aout 2018).
- Le candidat ne bénéficie pas nécessairement de tarif préférentiel sur son assurance « jeune conducteur ».
- La conduite supervisée ne pourra s’effectuer que sur le territoire français.


Adresse / contacts


AUTO ECOLE LA CLAUTRE
6, place de la clautre
24000 PERIGUEUX
Tel : 05 53 53 50 52
aelaclautre@orange.fr

Agréments


 E 0402404510
Siret: 45167066500012
N° Activité:72240170424
APE 8553Z